Mot du président

Depuis plus de 45 années maintenant, les adhérents et les personnels de l’Association Havraise d’Action et de Promotion Sociale (AHAPS) se sont donnés comme objectif d’intervenir auprès de personnes, qu’elles soient enfants, adolescents, adultes seuls ou en famille mais tous en difficultés sociales de toutes natures, pour établir ou rétablir du lien social pour retrouver leur dignité et leur place dans notre société.

Forte des valeurs traditionnelles de solidarité du tissu associatif, s’appuyant sur l’expérience et la volonté de ses membres bénévoles et les compétences de ses 150 salariés, l’AHAPS a développé sur la grande région havraise au fil du temps un outil diversifié qui va de la protection de l’enfance et de la famille à l’insertion et au logement en passant par la prévention spécialisée. Elle permet ainsi de mettre en œuvre dans de bonnes conditions des politiques publiques que ce soient celles de l’Etat, de la Région, du Département ou des communes et leurs intercommunalités.

Forte de son projet associatif 2017/2022, l’AHAPS se veut un acteur local engagé à la fois pour répondre aux besoins mais aussi comme lieu de l’innovation sociale pour mieux faire face aux attentes des usagers.

Le Président

Bernard ANDRIEU

AHAPS-ORGANIGRAMME-H
AHAPS-ORGANIGRAMME-V

Index Égalité Professionnelle 2020

 

Contexte : La loi n°2018-771 du 5 septembre 2018 dite « loi avenir professionnel » impose aux employeurs un dispositif d’évaluation des écarts de rémunération entre les femmes et les hommes, conduisant à une notation sociale publique de l’entreprise et l’obligation, le cas échéant, de mettre en œuvre des mesures correctives

L’index de l’égalité femmes-hommes se compose de 4 grands critères qui évaluent les inégalités entre femmes et hommes dans les entreprises sous la forme d’une note sur 100 :

    • L’écart de rémunération: il s’agit de la comparaison des rémunérations moyennes des femmes et des hommes, par tranche d’âge et par catégorie socio professionnelle (0 à 40 points) ;
    • L’écart de répartition des augmentations individuelles entre les femmes et les hommes: (0 à 35 points) ;
    • Le pourcentage de salariées augmentées au retour de leur congé maternité (0 à 15 points) :
    • La parité entre les femmes et les hommes parmi les 10 plus hautes rémunérations (0 à 10 points).

Salariés pris en compte : Salariés présents, en CDI, en CDD et en CDDI, au moins 6 mois dans l’entreprise, du 01 janvier au 31 décembre 2019 ou sortis avant le 31 décembre 2019 et cumulant de façon continue ou discontinue au moins 6 mois de présence dans l’entreprise.

Les salariés signataires de contrats d’apprentissage ou de professionnalisation, de CAE ou mis à disposition par une entreprise extérieure dont les intérimaires ne sont pas comptabilisés.

Les absences liées à une suspension du contrat de travail sont prises en compte dans le calcul des absences (+ ou – supérieures à 6 mois) à l’exception des CET, des congés payés des congés trimestriels et des congés annuels. Les congés de maternité, d’adoption, de maladie professionnelle et d’accidents du travail sont, quant à eux, neutralisés.

120 personnes ont été prises en compte, soit 81 femmes et 39 hommes dans le calcul de l’index égalité professionnelle de 2020.

Caractéristiques individuelles : Appréciation des caractéristiques individuelles comme l’âge, le coefficient hiérarchique et la CSP au dernier jour de l’année ou au dernier jour de présence du salarié.

Rémunération prise en compte : Salaire de référence calculé sous la forme d’une moyenne reconstituée en équivalent temps plein incluant tous les éléments de rémunération liés au contrat de travail (salaire de base, avantage, accessoires et primes collectives) autre que les rubriques listées ci-dessous, conformément aux directives de la DIRECCTE et de NEXEM :

    • Heures complémentaires et supplémentaires ;
    • Indemnités de travail de nuit, de dimanche et de jours fériés ;
    • Indemnité d’astreinte ;
    • Indemnité de licenciement, de départ à la retraite ou de fin de CDD et précarité ;
    • Indemnité compensatrice de congés payés ou de CET ;
    • Prime d’ancienneté ;
    • Prime de risque, primes diverses ou exceptionnelles ;
    • Versement au titre du compte épargne temps ;
    • Prime de service de sujétion spéciale ;
    • Prime journalière forfaitaire de transfert ;
    • Prime forfaitaire spéciale de responsabilité exceptionnelle…

Répartition des salariés par catégories socio-professionnelles

CadresTechniciens et agents de maîtriseEmployésOuvriers

Répartition des salariés par tranche d’âge

Moins de 30 ansDe 30 à moins de 40 ansDe 40 à moins de 50 ansPlus de 50 ans